arrow
quote quote

1981: Fin de l’activité minière au Luxembourg

Le 27 novembre marque le quarantième anniversaire de la fin de l’exploitation du minerai de fer au Luxembourg.

C’est le 27 novembre 1981 que la dernière équipe est descendue sous terre à la mine Thillenberg à Differdange. Raison pour revenir sur l’histoire de l’extraction du minerai de fer au Luxembourg.

Denis Klein, historien et membre du conseil d’administration du « Musée national des mines de fer » à Rumelange, explique que l’exploitation minière au Luxembourg a probablement commencé dès l’époque des Celtes et n’a probablement jamais été complètement abandonnée par la suite.

Dès le milieu du 19e siècle et avec le début de la révolution industrielle, il est devenu de plus en plus intéressant d’extraire le minerai de fer du sol luxembourgeois. Bien que seule une fraction du bassin minier lorrain appartienne au Luxembourg, il a été rentable dès le début d’extraire le minerai de fer dans le pays.

Grâce à une clause de fonte qui en réalité n’existait pas, les premières aciéries du Luxembourg, Denis Klein, ont progressivement vu le jour en parallèle de l’activité minière :

L’exploitation du minerai de fer n’a cependant pas débuté de manière coordonnée au Luxembourg. L’État n’a distribué les concessions qu’après que les premiers propriétaires eurent probablement déjà commencé à exploiter le minerai de fer qui se trouvait sur leurs terres :

En 1906, le Luxembourg faisait déjà partie des 10 pays au monde où l’on extrayait le plus de minerai de fer en termes de tonnage. À cette époque, plus de 6000 mineurs travaillaient sous terre dans le pays.

La semaine prochaine, nous nous intéresserons au déclin progressif de l’industrie minière luxembourgeoise, qui est devenue de moins en moins rentable à partir de 1957 et a finalement pris fin le 27 novembre 1981.