Kenns du de Minett? MINETTER SCHOF TUTTI FRUTTI
arrow
quote quote

Mmmh… Minett ! Présentation officielle

Le projet « Mmmh… Minett » a été officiellement présenté aujourd’hui lors d’une conférence de presse, en présence de la ministre de l’Environnement Joëlle Welfring. L’objectif de ce projet est de permettre la traçabilité des aliments de qualité produits sur le territoire de la réserve de biosphère. Grâce à ce programme, ces aliments seront reconnaissables afin d’être mieux identifiés par les clients à la recherche de produits locaux et de saison. Le premier produit présenté aujourd’hui est le « Minetter Schof ». Les moutons broutent dans les zones centrales et les zones tampons de la Minett UNESCO Biosphere. Ce pâturage freine l’embroussaillement des zones et garantit le maintien des pelouses sèches, havres de biodiversité qui caractérisent le sud du Luxembourg.

Pour la conférence de presse, le syndicat intercommunal PRO-SUD, l’Administration de la Nature et des forêts (ANF) et le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable avaient invité la presse sur le Lalléngerbierg. Le Lalléngerbierg est une des six zones centrales de la Minett UNESCO Biosphere. Il s’agit d’une ancienne mine à ciel ouvert où le minerai de fer était extrait en surface. Après sa fermeture, de grandes pelouses sèches se sont développées ici, comme dans les autres zones centrales de la réserve de biosphère, et constituent aujourd’hui l’un des plus importants hotspots de biodiversité du Grand-Duché.

Dans son discours, la ministre de l’Environnement Joëlle Welfring a souligné l’importance de freiner la perte de biodiversité par des projets concrets et de préserver la nature qui nous entoure. En ce sens, elle a salué la gestion des paysages de l’ANF, qui s’engage activement pour la préservation des paysages typiques de la région. Laurent Schley, directeur adjoint de l’ANF, est revenu sur les origines de la transhumance dans les anciens sites miniers à ciel ouvert, initiée il y a une vingtaine d’années. Il s’agissait alors de lutter activement contre le début d’embroussaillement des zones et l’apparition de forêts primaires, afin de préserver la biodiversité et le paysage.

Le président de PRO-SUD, Georges Mischo, a souligné dans son discours l’engagement de la jeune réserve de biosphère à rendre les produits des producteurs locaux plus accessibles aux clients et à mettre en avant le rôle régional des Minetter Schof. L’agriculteur Pol Kail, propriétaire du troupeau qui s’occupe de l’entretien des zones naturelles protégées du Minett, a conclu la conférence de presse en donnant des détails sur les moutons roux ardennais. Le mouton ardennais est une race originaire de la Grande Région et a donc été délibérément choisi pour traverser la réserve de biosphère. Un autre argument qui a plaidé en faveur de cette race il y a une vingtaine d’années était sa préservation, car la population mondiale du mouton roux ardennais est en constante diminution depuis quelques décennies, au profit d’autres races ovines.

La viande du Minetter Schof est transformée par « La Provençale » et est disponible dès à présent dans certains supermarchés et chez quelques bouchers du Grand-Duché. Il s’agit d’un produit régional qui sera à l’avenir disponible chaque année entre juillet et décembre en petite quantité.

Pour plus de détails sur le projet de transhumance, sur « Mmmh… Minett » et sur d’autres actions de promotion de la production alimentaire locale dans la Minett UNESCO Biosphere, cliquez ici.